L'image autotélique est, comme toutes les images, sa propre question et réponse, sa propre contradiction, son propre accord. Je demande seulement que mes images soient prises littéralement. Le but d’une image est la marque qu’elle imprime. Elle est la balle et la cible, le bistouri, la tumeur et le patient. Une image autotélique ne tend qu’à sa propre fin, qui est sa propre réalité. Tout ce qui est au-delà est l’affaire problématique de la poésie, pas de l'image. 
 

Librement inspiré par Dylan Thomas
 
Diaporama